Carnet de route: 

La Malaisie, c'est l'un des « tigres » asiatiques. Cette petite nation au sud de la Thaïlande a été propulsée en quelques décennies de sa tradition agricole au rang des pays les plus développés. Une croissance fulgurante qui transparaît dans l'architecture de sa capitale Kuala Lumpur, métropole moderne aux plus hauts gratte-ciels du monde. La ville doit sa fortune aux gisements d'étain découverts au XIXe siècle, qui ont attiré sur place des populations entières d'immigrés qui ont fait souche, notamment les chinois. Les tamouls sont également très nombreux, attitrés par l'industrie du caoutchouc dont ils sont spécialistes et eux aussi sont restés, formant ainsi une population métissée et tolérante, industrieuse, donnant un sentiment de grande agitation dans une ville ultra moderne.

Mais en Malaisie la nature n'est jamais très loin. Il suffit de s'éloigner un peu des métropoles pour se retrouver au beau milieu de la jungle. Le pays possède en effet la plus ancienne forêt du monde, vieille de 130 millions d'années. Riche d'une faune et d'une flore fascinante, elle abrite encore une population d'aborigènes nomades, à Bornéo. La Malaisie est le pays idéal pour combiner aventure urbaine et break nature au bord de magnifiques plages de sable blanc.

Votre Voyage: 

Avant de partir

Formalités d'entrée

Pour un séjour inférieur à 3 mois en Malaisie péninsulaire et dans l'Etat du Sabah, il suffit d'être en possession d'un passeport valable 6 mois. Pour l'état du Sarawak, il faut un permis de séjour valable un mois, à retirer aux aéroports de Kuching, Miri ou Sibu ou au poste frontière de Tebedu.

Voyager serein

Aucune vaccination n'est obligatoire pour les voyageurs en provenance d'Europe. Des cas de chikungunya, de dengue et de paludisme ont été signalés, il faut donc d'une manière générale se protéger contre les moustiques à l'aide de puissants répulsifs. Le vaccin contre l'encéphalite japonaise est recommandé en cas de séjour de longue durée dans une zone rurale. Le choléra existe aussi et il faut éviter de consommer l'eau du robinet, choisir de l'eau encapsulée ou des sodas, et prendre un gel antiseptique pour se laver les mains sans eau. Les personnes sensibles des voies respiratoires pourront être dérangées par le Haze, une fumée polluante présente dans l'air. L'état de Sarawak est également touché par des cas de fièvre aphteuse. Cette maladie animale peut se transmettre à l'homme. Il faut surveiller les apparitions de cloques et d'aphtes. Le pays a été touché par l'épidémie de grippe aviaire. S'il n'y a plus de risques particuliers aujourd'hui, mieux vaut se tenir à l'écart des élevages et des marchés de volatiles.

Meilleure saison

La Malaisie est un pays équatorial au climat chaud et humide. Il faut éviter la période de mousson, de juillet à décembre. Mais la capitale Kuala Lumpur est la plus agréable de juin à août. Il faut se renseigner au préalable sur la période du Ramadan car le pays tourne au ralenti.

Temps fort de l'année

Avec 5 religions observées en Malaisie, le pays ne manque pas de fêtes religieuses et de manifestations. On retiendra la fête indoue de Thaïpusam en janvier, l'anniversaire du dieu singe chez les chinois (printemps et automne) et l'Agong qui célèbre l'anniversaire du roi du pays (le 5 juin) en l'honneur duquel des parades et des spectacles traditionnels sont organisés.

À lire

Malaisie de Henri Fauconnier. Pour s'imprégner de l'ambiance du pays avec le prix Goncourt de l'année 1930 Amok ou le fou de Malaisie de Stefan Zweig. L'Amok est une forme de folie durant la saison des pluies, popularisée en Europe par l'auteur. Malaisie, Singapour par Olivier Page.

Appel depuis la France

le code international de la Malaisie est le 60, il faut donc composer 00 + 60 + indicatif de la ville + votre numéro.

Aéroports internationaux

L'aéroport international de Kuala Lumpur se trouve à 55 km au sud de la ville. Des taxis font le trajet jusqu'au centre en 40 minutes, les bus en 1 heure et le train en 25 minutes. L'intérieur du pays, très grand, est bien desservi par des compagnies d'aviation nationale et des low-costs sérieuses.

Sur place

A faire - A ne pas faire - A ne pas dire

Inutile de marchander. Les prix sont fermes et vous risquez de vexer votre interlocuteur malais. Il est en revanche possible de négocier dans les quartiers chinois. Si à l'extérieur, la chaleur est souvent étouffante, à l'intérieur la climatisation est glaciale. Il faut toujours avoir un pull ou une écharpe avec soi. Les croyances animistes ont la vie dure en Malaisie. Tous les malheurs sont attribués à la sorcière Hantu. Ceux qui s'estiment touchés par le mauvais œil vont consulter un chaman. Une petite visite ? Il faut toujours enlever ses chaussures avant de pénétrer dans une maison, et il ne faut pas refuser un plat s'il vous est offert, c'est une offense.

Insolite à faire 

Participer à un karaoké. Les asiatiques adorent pousser la chansonnette devant leurs amis. La capitale Kuala Lumpur dispose de nombreuses salles pour s'affronter sur des mélodies à la mode. On peut par exemple se rendre dans la salle vénitienne Rialto and Murano ou la salle orientale Harem Tent. Une ambiance souvent kitch mais bon enfant, idéale pour faire des rencontres et tenter d'apprendre les grands classiques musicaux populaires en Malaisie… ou reprendre les classiques anglo-saxons.

Insolite à découvrir

Observer des orangs-outans dans la jungle du pays, la plus vieille forêt primaire de la planète. C'est au milieu des palétuviers, tualangs et autres palmiers que vivent les grands singes arboricoles. Les orangs-outans peuvent vivre jusqu'à 40 ans et peser jusqu'à 100 kg pour les mâles et 45 kg pour les femelles. Les bras tendus, leur envergure peut atteindre 2,5 m. Le plus grand primate de la planète peine, pourtant, à grignoter tranquillement des feuilles à la cime des arbres et la pollution, le braconnage et la déforestation ont drastiquement réduit sa population. Le WWF estime qu'il ne reste plus que 2000 spécimens dans le pays. Pour éviter leur disparition totale, le centre de Sepilok (à Sandakan, sur Bornéo) agit depuis 1964 pour leur réintroduction dans leur milieu naturel. Vivants en semi liberté dans le parc avant d'être relâchés, on peut les admirer à l'heure des repas. Une rencontre inoubliable et très émouvante.

Prix sur place

Attention les tarifs augmentent pendant les jours fériés et les manifestations religieuses ! Bouteille d'eau = 2 MYR (0,4€) Une chambre double bon marché = 10 MYR (2€)

À savoir sur place

La Malaisie est multiple, c'est d'ailleurs une fédération composée de treize États : les onze de la péninsule malaise (dont les neuf sultanats, Perlis, Kedah, Penang, Perak, Kelantan, Terengganu, Pahang, Selangor, Negeri Sembilan, Melaka, Johor) et les deux États de Sarawak et de Sabah sur l'île de Bornéo.

Info Économie

Si la Malaisie possède l'un des niveaux de vie les plus élevé du sud ouest asiatique, il subsiste de grandes disparités entre les habitants. Le salaire annuel moyen des hommes est de 15 000 $ (Presque trois fois moins, 5750 $ pour les femmes !)

Téléphone et Internet

Pour téléphoner de la Malaisie en France : faire le + 33 + le numéro français sans le zéro. On trouve des cyber-cafés très facilement dans les villes, pour une connexion de bon niveau au tarif de 1 à 3 $ de l'heure.

Voltage - Prise électrique

220 V -240 V, adaptateur nécessaire.

Les numéros utiles

  • Ambassade de France à Kuala Lumpur 192 Jalan Ampang. Tél depuis l'étranger: 00.603.20.53.55.00, depuis Kuala Lampur et l'Etat du Selangor: 20.53.55.00, depuis les autres Etats de la Malaisie: 03.20.53.55.00.
  • Hôpitaux à Kuala Lumpur: Malaysian Red Crescent: tel: 42.57.81.22. Gleneagles Intan Hospital: tel: 42.57.28.80. University Malaya Hospital: tel: 79.56.44.22. General Hospital : tel: 26.92.10.44. Subang Jaya Hospital: tel 56.30.60.40. 

Religion

La religion d'état est l'islam sunnite. Les habitants sont très pratiquants. Malgré la chaleur, veillez à porter une tenue décente.