Carnet de route: 

Aller au Cambodge sans visiter Angkor, c'est comme se rendre à Venise sans voir la basilique Saint-Marc. D'abord, déambuler entre les énormes têtes de pierre au sourire énigmatique du temple du Bayon. Ensuite, se perdre dans les dédales d'Angkor Vat. Après avoir été ébloui par le passé glorieux des rois-dieux khmers, le voyageur se laissera bercer par la douceur cambodgienne du présent. Les villes de Siem Réap et Phnom Penh possèdent ce charme qui allie un petit air du midi de la France avec ses bistrots, ses cafés à terrasses donnant sur la rue, et la belle sensualité de l'Asie des moussons. Les routes y sont encombrées de cyclos-pousses , d'hommes, de femme, d'enfants portant de lourds paniers de fruits, légumes et autres volailles. Les motos pétaradent, et les bonzes en robe safran mendient en silence, avant d'aller rejoindre de coquettes pagodes ouvertes à tous les vents.

Quoi de plus agréable que de parcourir les routes du Cambodge le long des rizières inondées, grands miroirs reflétant les nuages et dans lesquels pataugent les buffles d'eau. Sans doute est-il encore plus dépaysant de s'offrir une croisière sur l'énorme réseau hydraulique du fleuve Mékong dont le débit règle tous les aspects de la vie du Cambodge. En particulier sur le lac Tonlé Sap, parsemé de villages flottants dédiés à la pêche. Les touristes soucieux de baignade et de bronzage trouveront leur bonheur sur les plages autour de Sihanoukville, au sud du pays. Leur sable est d'une blancheur et d'une finesse telles qu'on le confondrait avec du sel. Les ethnologues amateurs s'enfonceront dans les forêts du nord-est où les villages des minorités montagnardes cultivent le riz sur brûlis.

Votre Voyage: 

Avant de partir

Formalités d'entrée

Le passeport, valable 6 mois après l'entrée au Cambodge, et un visa pour un séjour de 30 jours, à demander avant de partir à l'ambassade du Cambodge 20 €, par internet (http://evisa.mfaic.gov.kh ) ou directement sur place à l'arrivée.

Voyager serein

Aucun vaccin n'est obligatoire pour entrer au Cambodge mais il est judicieux d'être à jour pour la diphtérie, tétanos, poliomyélite ainsi que l'hépatite A. Le risque de paludisme existe, il faut s'en protéger et globalement se protéger des moustiques avec lotions répulsives, manches longues et pantalons le soir. Il est conseillé fortement de boire uniquement de l'eau minérale encapsulée, des canettes de soda ou du thé (Tia) très léger que l'on vous propose dans certains restaurants et qui a été bouilli plusieurs fois. Evitez les produits alimentaires crus ou peu cuit comme la viande ou les œufs .Le risque de la grippe aviaire existe encore : n'approchez pas les volailles et sachez que le sida fait des ravages, hélas, au Cambodge Et comme d'habitude, emportez un anti-diarrhéique, c'est plus sûr !

Meilleure saison

pour se rendre au Cambodge: de novembre à avril, pendant la saison sèche. Pendant la saison humide, de juin à octobre, l'air et très humide, très chaud( 35°) avec de violentes et courtes pluies, et en septembre octobre le Mékong connaît des crues importantes, entraînant des inondations et des difficultés de circulation.

Temps fort de l'année

Le Nouvel an Khmer, qui débute les 13/14 avril pour se terminer vers le 15/16 avril. Il marque la fin des récoltes. Les Cambodgiens nettoient leurs maisons, les décorent avec des fleurs, préparent des plats spéciaux et apportent des offrandes dans les pagodes.

À lire

" Un pélerin d'Angkor " de Pierre Loti (1902, réédité en 1997, éditions Kailash), " La voie Royale " André Malraux (Grasset), " La machine Khmère rouge, par R. Panh et C. Chaumeau, (Flammarion, 2003) ou encopre " Le Portail " de François Bizot. A voir : " La déchirure " de Roland Joffé (1984), (1994) et " la machine de mort Khmère rouge "(2003) de Rithy Pan.

Appel depuis la France

le code international du Cambodge est le 855. Composer le +855 + indicatif de la ville ou de la Province (Phnom Penh, le 23) + le numéro de votre correspondant.

Aéroports internationaux

L'aéroport de Phnom Penh (Pochentong) est situé à une douzaine de kilomètres du centre-ville mais il faut plutôt compter la distance en temps de parcours dans la circulation, très dense et fantaisiste, de la capitale cambodgienne, en l'occurrence il faut compter près de ¾ d'heure pour se rendre au centre-ville. Deux autres aéroports internationaux sont accessibles, de Thaïlande ou du Vietnam, Siem Reap (pour se rendre à Angkor) et Sihanoukville/Kompong Som (pour le balnéaire).

Sur place

A faire - A ne pas faire - A ne pas dire

Pour saluer, on ne serre pas la main et on n'embrasse pas : on s'incline légèrement avec les mains jointes devant la poitrine. Ne touchez jamais la tête de quelqu'un, surtout celle d'un enfant. La tête est considérée comme le siège de l'âme. Si cela vous arrive par mégarde, présentez vos excuses. Les Cambodgiens sont pudiques, tant dans le comportement que dans la tenue vestimentaire. Les effusions publiques sont déconseillées, ainsi que les tenues trop décontractées. On évite la mini-jupe, ou le short en ville. Quant au nudisme sur les plages, n'y pensez même pas. Les vols à l'arraché ont tendance à se multiplier à Phnom Penh et Siem Reap: laissez le passeport à l'hôtel pour ne garder sur vous qu'une photocopie, et ne transportez pas de sommes d'argent importantes.

Insolite à faire 

Louer les services d'un motard (et de sa moto) pour se déplacer (10 € par jour) et découvrir les villes. Le casque est obligatoire pour le conducteur comme pour le passager. Attention à recommander au chauffeur la plus grande prudence, ils sont parfois un peu risque-tout.

Insolite à découvrir

Le temple de Beng Meala, dans la jungle à 40 km de Siem Reap (prendre un taxi, négocier la course avant le départ). Cette visite n'est pas incluse dans le ticket d'accès d'Angkor mais elle est moins lissée et tout aussi remarquable en termes architecturaux et ces ruines, mangées par les lianes, sont spectaculaires.

Prix sur place

Repas moyen : 5€, chambre 10/15 €, trajet tuk-tuk :1€

À savoir sur place

On évite de louer une voiture : le réseau routier est médiocre, la circulation anarchique et les règles de conduite totalement inconnues.

Info Économie

Le Cambodge se remet doucement du génocide Khmer (1975/1979) et de l'isolement économique total qu'il avait engendré, mais il est toujours d'une grande pauvreté. De 250 € en 1987, le revenu moyen annuel des habitants avait atteint 550 € en 2007. La crise de 2008 le frappe de plein fouet. Ses atouts : le tourisme et la confection.

Téléphone et Internet

Pour téléphoner du Cambodge en France: composer le 001+33+ le numéro de votre correspondant sans le 0. Le téléphone portable passe quasiment partout. Il y a des cyber-cafés à Phnom Penh et les hôtels fournissent des connexions Internet.

Voltage - Prise électrique

220 V comme en France

Les numéros utiles

  • Ambassade de France à Phnom Penh . Tel. 855 23 430 020
  • Médecin accrédité par l'ambassade : Dr J.Cl. Garen Tel. : (00) 855 12 767 505

Religion

Le Cambodge a une tradition bouddhiste très ancienne. C'est la religion principale du pays mais les khmers ont gardé aussi des croyances animistes.